La diminution de l'effet protecteur de la couche d'ozone, mais également la multiplication des loisirs et des sports se déroulant en plein air, rendent la protection solaire de plus en plus nécessaire. En plus de la peau, ce sont précisément les yeux qui réagissent avec leur sensibilité au rayonnement riche en énergie dans le domaine de l'ultraviolet (UV). Les yeux sont encore plus exposés sur la neige et dans l'eau. En effet, ils ne sont pas seulement exposés au rayonnement direct, mais aussi à celui de la réflexion de la neige ou de l'eau. Par temps nuageux, la protection UV est indispensable en cas d'exposition prolongée et régulière en plein air, les nuages absorbant surtout la lumière visible, l'absorption UV étant, elle, faible.

La lumière visible pour l'Homme est une étroite bande d'un large spectre du rayonnement électromagnétique. En font entre autres également partie les rayons radio, les micro-ondes, les rayons de chaleur ou encore les rayons X : tous ces rayonnements font partie du rayonnement électromagnétique avec des longueurs d'onde différentes. Plus les ondes sont courtes, plus ils contiennent d'énergie. Le domaine visible va de 380 nm (violet) à 780 nm (rouge). La plupart des personnes ne perçoivent ce spectre que durant l'enfance, ensuite la perception diminue pour aller de 400 à 750 nm, cette réduction passant d'ailleurs quasi inaperçue. A l'extrémité du spectre des ondes courtes se situe le rayonnement ultraviolet (UV), à l'autre extrémité se trouve le rayonnement infrarouge (IR).

Le rayonnement ultraviolet de 200 à 380nm de longueur d'onde est divisé en fonction de l'intensité en trois niveaux, avec des effets biologiques différents:

Le rayonnement UV C (100-280 nm) possède l'énergie la plus élevée, mais n'a qu'un effet mineur pour l'environnement, car il est absorbé entièrement par l'atmosphère. Il ne parviendra pas jusqu'à la surface terrestre.

Le rayonnement UV B (280-315 nm) qui peut être potentiellement dangereux pour les organismes vivants (coups de soleil, cancers cutanés) est normalement absorbé pour la plus grande partie par l'atmosphère.

Le rayonnement UV A, moins énergétique (100-280 nm), n'est filtré que faiblement par l'atmosphère et atteint donc presque intégralement la surface terrestre (bronzage).

 

Rôle des lunettes de soleil

 

1.  Protection contre l'éblouissement. L’intensité lumineuse optimale pour l’œil humain est de 1000 lux. Dans les villes ayant de nombreuses façades claires et autres surfaces réfléchissantes, au bord de l'eau, à haute altitude ou sur un terrain enneigé, l'intensité du rayonnement peut aller jusqu'au décuple. Nos yeux peuvent s'adapter aux différentes intensités lumineuses (pupille). Si l'environnement devient trop clair, on ne peut - indépendamment de l'acuité visuelle - plus rien reconnaître. Cet éblouissement se laisse réduire à l'aide de verres filtrants adoucissant la lumière, avec une importance déterminée par la teinte.

2.  Protection contre les UV Pour la protection solaire, il ne s'agit pas seulement de diminuer la lumière visible, mais surtout de retenir le rayonnement UV invisible. La filtration du rayonnement UV a lieu à l'intérieur du verre (minéral ou organique). Elle est indépendante du degré de teinte. Les verres sombres sans protection UV nuisent plus qu'ils ne servent. Ils sont responsables de l'ouverture plus grande des pupilles, ce qui permet ainsi d'augmenter encore la quantité de rayonnement UV pénétrant dans l'œil.

3.  Protection contre les IR Le rayonnement infrarouge normal n'est pas un danger pour l'œil. Les verres à transmission d'IR réduite sont surtout recommandés pour des lunettes fermées utilisées par les skieurs, les alpinistes et les aérostiers

4.  Garantie de la perception visuelle Il peut être amusant de tout voir à travers des lunettes roses lorsque l'on est à la plage. Celui qui est sur la route devrait toutefois disposer de lunettes solaires offrant une perception visuelle optimale. Les lunettes de soleil répondant aux normes de la circulation ne doivent pas être trop sombres (18-43% de transmission lumineuse) ni modifier les couleurs de la signalisation routière.

 

Conseils pour le choix de lunettes de soleil

 

Verres de protection de haute qualité

Les lunettes de soleil devraient, comme toutes les autres lunettes, avoir des verres surfacés - sans traînées, bulles ou incrustations qui peuvent conduire à des maux de tête et une « fatigue » oculaire. Le verre ne doit pas céder sous une légère pression du doigt. On peut faire un test de la qualité optique en tenant les lunettes devant soi tout en fixant un objet: en faisant pivoter les lunettes, l'objet observé à travers le verre ne doit pas se déformer. Veillez au sigle CE et l'indication 100% UV ou UV 400.

Couleur des verres

Les verres bruns, gris et verts perturbent peu la perception des couleurs. Avec les autres teintes, les couleurs sont perçues faussées : le cerveau met un certain temps pour neutraliser (au moins partiellement) les erreurs de couleurs dues aux verres.

Brun : ton chaud, agréable, fausse légèrement les couleurs, filtre la lumière bleue

Gris : rendu neutre des couleurs

Vert : fausse légèrement les couleurs, renforce le vert naturel

Jaune : renforcement du contraste (tir, ski), fausse les couleurs, n'est pas approprié pour la circulation

Ton des verres

Le ton des verres diminue la lumière visible. L'intensité du ton dépend de la situation et de l'environnement dans lesquels la protection solaire est nécessitée. Le ton n'a pas d'influence sur la protection UV.

Grandeur des verres

Afin de protéger l'œil avec certitude contre le rayonnement, même le meilleur des verres devra avoir une grandeur suffisante. Dans le cas de verres trop petits, la lumière et le rayonnement UV pénètrent latéralement ou par en haut. L'idéal serait d'avoir des verres remontant jusqu'aux sourcils et couvrant le visage dans toute sa largeur.

Exigences spéciales

Un joueur de tennis devrait par exemple porter des verres montant assez haut afin de lui procurer une bonne protection au moment du service (regard vers le haut). Les cyclistes, alpinistes ou coureurs de courses d'orientation ont des exigences particulières auxquelles il est possible de répondre par des verres solaires appropriés. Un des rôles de l'opticien est de donner des conseils.

 

Soleil et protection oculaire

Celui qui passe beaucoup de temps en plein air pour sa profession, ses loisirs ou pour faire du sport devrait protéger ses yeux de l'éblouissement et, surtout, du rayonnement UV. Il n'existe certes pas de lunettes solaires universelles pour toutes les utilisations, mais par contre une large palette de verres protecteurs et de teintes pour des solutions individuelles optimales. Car celui qui roule en voiture a des exigences visuelles et de protection toutes autres dès lors qu'il devient skieur, coureur à pied ou encore un adepte des sports nautiques.

 

 

 

Conseils pratiques  
CERMO.CERMO-info.Cours d'ophtamlologie.Membres.